fbpx
Maternité,  Périnatalité

L’importance et la beauté du peau à peau…

Le peau à peau… Cette étape si importante pour le lien d’attachement entre le parent et le nouveau-né. Je l’ai pleuré, je me suis sentie coupable, j’étais fâchée.

Malheureusement, je n’ai pas pu vivre ce moment si privilégié avec mon bébé. Son odeur, sa peau, son énergie, je n’ai pas eu accès à tout ça. La vie en a décidé autrement. Tout ce dont je me souviens, c’est qu’il m’a tété le nez quelques secondes et que rapidement, l’équipe médicale est partie avec lui, je ne sais pas trop où…

MAIS, j’ai appris il n’y a pas si longtemps, que mon mari a pu prendre notre fils quelques minutes dans ses bras pour le câliner et lui souhaiter la bienvenue. Cela a mis un baume sur mon cœur de maman.

Les bienfaits du peau à peau

Le peau à peau, lors de la naissance du bébé, est essentiel. Il permet de faire une transition, toute en douceur, entre la chaleur du ventre de la maman et le monde plutôt froid de l’extérieur. Cela stabilise le rythme cardiaque du petit, qui a travaillé fort pour venir au monde. Il y a un échange d’ocytocine entre la mère et le bébé, cette merveilleuse hormone de l’amour! Pour les mères qui désirent allaiter, cela favorise l’écoulement du lait maternel.

D’autres bienfaits s’ajoutent à cette liste déjà exhaustive. Tout de suite après l’expulsion du bébé, les médecins et infirmières font des manœuvres et des tests au petit. S’il est contre le papa ou la maman, le stress de ces examens diminue grandement. Les pleurs sont 10 fois moindres que s’il est placé dans un lit d’hôpital.

Bon pour le bébé, mais aussi pour les parents

Alors, que bébé soit collé sur l’autre parent, ou sur maman, cela peut lui apporter de grands bénéfices. Il en est de même pour les parents. Le sentiment du lien d’attachement, l’augmentation de la compétence parentale, la récupération physique de la mère. Ce sont quelques bienfaits du peau à peau.

Si l’état de santé du bébé et de la maman le permet, je vous invite à pratiquer le peau à peau de façon sécuritaire. C’est un échange si fort qui se produit entre le parent et le nouveau-né! Vous pourrez continuer d’expérimenter ces doux moments les jours et les semaines qui suivront. Selon le Dr. Michel Odent, nous sommes des mammifères parmi tant d’autres et nos petits ont besoin de s’accrocher, se coller, le blottir contre les parents.

Si cela n’est pas possible, il est important de ne pas culpabiliser. L’amour n’est pas moindre si cette méthode n’a pu être faite. Vous aurez toute une vie pour câliner, coller, embrasser et protéger vos enfants.

Je n’ai pas fait le peau à peau avec mon fils, mais notre attachement est viscéral et personne ne pourra défaire ce lien. Mais en tant que future accompagnante à la naissance (Doula), il est important pour moi de partager les bienfaits que ces merveilleux moments peuvent apporter à toute la famille.

Prendre le temps, savourer le temps, donner du temps, partager le temps. Ce temps pour vous, pour l’autre parent, pour le bébé…

Source : www.naitreetgrandir.com

Marie Eve M. Themens, L’accompagnante